• Premier pas de notre collectif

     L'aventure collective avançant à grands pas, j'ai le plaisir de vous présenter son oeuvre première et littéraire.
     
     
    LE LIVRE : Chroniques d'une société annoncée, Editions Stock, Sortie le 12 Septembre 2007.
    Le collectif Qui fait la France ? est né d'indignations communes et de coïncidences. Qu'ils soient auteurs publiés ou débutants, les membres de ce collectif partagent le goût d'une littérature du réel, sociale et revendicative, militant pour une reconnaissance sensible des territoires en souffrance et de ses habitants, et plus largement pour tous ceux qui n'ont pas voix au chapitre de ce pays.
    C'est à l'occasion d'un reportage magazine qu'il a été décidé de sortir de l'aventure solitaire de l'écriture pour fonder ce collectif, à la fois entreprise intellectuelle et association juridiquement constituée. Le livre Chroniques d'une société annoncée est, en effet, la première et plus littéraire étape, puisque tous les droits d'auteur de ce livre alimenteront cette association pour financer sur le terrain des projets en direction des habitants de ces territoires en souffrance. Ce recueil de nouvelles est donc l'acte de naissance du collectif, et affiche clairement la couleur.
    Le manifeste expose un constat – relativement indéniable – puis certaines revendications pour une autre idée de la littérature et de la France.
    Les dix nouvelles, quant à elles, parlent toutes de la chair de la France, chair meurtrie d'un jeune tabassé dans un commissariat (M. Razane), rêves incarcérés dans le décor de la cité (M. Rachedi), splendeurs et misères, surtout, des candidats quotidiens à l'«intégration» (K. El Bahji, M. Habiba), mirage mercantile tel que vu par un Africain (D. Goumane) puis l'envie, forcément, de fuite, d'évasion et de refuge dans les pays oniriques (J.-É. Boulin), le mythe du retour (T. Ryam), les virtualités mythomanes (F. Guène) ou l'oubli impossible de la souffrance (K. Amellal), hors de soi-même en tout cas (S. Abdel).

    LES ARGUMENTS :
    Reflétant cette France invisible bien que majoritaire, loin des clichés qui la griment et la blessent, ces nouvelles «ordinaires et extraordinaires» veulent en même temps lui donner un peu de sens et de poésie.


    LES AUTEURS :
    Né en Seine-Saint-Denis en 1979, Samir Abdel vit et travaille en région parisienne.
    Né en 1978 à Paris, Karim Amellal a vécu en France et en Algérie. Il a fait Sciences Po et l'ESCP ainsi que des études de philosophie et de sociologie. Il a publié en 2005, chez Flammarion, un essai intitulé Discriminez-moi ! Enquête sur nos inégalités et, en 2006, un premier roman chez Stock : Cités à comparaître. Maître de conférences à Sciences Po, il est également en charge d'un master.
    Jean-Éric Boulin a vingt-huit ans. Il vient de Marseille. Il a publié en 2006 un premier roman très remarqué, Supplément au roman national (chez Stock).
    Né en 1984, Khalid El Bahji est originaire de la cité du carrefour à Saint-Denis, en banlieue parisienne. Rappeur, membre du groupe Fraternels Sanglots, il est également président de l'association Misé Record, ayant pour but la réalisation de projets artistiques et culturels avec de jeunes artistes.
    Dembo Goumane a vingt-huit ans et vit à Pantin. Il est scénariste, écrivain et comédien. En 1998 il a travaillé comme assistant réalisateur et comédien sur le film Petits Frères de Jacques Doillon. En 2006, il a publié Dembo Story chez Hachette Littératures, un document qui retrace son parcours chaotique en banlieue.
    Née en 1985, à Bobigny, Faïza Guène est une jeune romancière de Pantin de parents d'origine algérienne. Son premier roman, Kiffe kiffe demain (Hachette Littératures), a été l'une des meilleures ventes de l'année 2004 et a été traduit en vingt-deux langues. Elle a publié, en 2006, Du rêve pour les oufs. Elle a également réalisé plusieurs courts-métrages, La Zonzonnière (1999), RTT et Rumeurs (2002), Rien que des mots (2004), et un documentaire intitulé Mémoires du 17 octobre 61 en 2002.
    Habiba Mahany est née en 1977 en banlieue parisienne. Son premier roman, Kiffer sa race (titre provisoire), sortira dans le courant de l'année 2007.
    Mabrouck Rachedi est né en 1976 à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne). Ancien analyste financier dans une société de bourse, il se consacre à plein temps à l'écriture. Il est l'auteur d'un premier roman remarqué, Le poids d'une âme (paru en 2006 chez Lattès), et d'un essai à paraître en juin 2007 chez Michalon, Éloge du miséreux.
    Né en 1968 à Casablanca dans un quartier populaire, Mohamed Razane est arrivé en France à l'âge de neuf ans à Gagny, en Seine-Saint-Denis, dans le cadre du regroupement familial. Aujourd'hui éducateur spécialisé dans le cadre de la protection de l'enfance et résidant toujours dans le département de la Seine-Saint-Denis, il a publié en juin 2006 Dit Violent chez Gallimard, roman qui met en exergue les souffrances d'une jeunesse stigmatisée. Par ailleurs, Mohamed Razane est boxeur, comédien et auteur de plusieurs scenarii pour l'audiovisuel.
    D'origine tchadienne Thomté Ryam a vingt-huit ans. Il a grandi à Dreux et à Cergy. Pensionnaire des centres de formation du PSG et de Caen, il a ensuite été médiateur à Champigny-sur-Marne (Bois l'Abbé). En 2005, il a publié un roman, Banlieue noire (avec une préface de Lilian Thuram), aux Éditions Présence Africaine. Il prépare un deuxième roman.

  • Commentaires

    1
    Kascha
    Dimanche 22 Juillet 2007 à 14:51
    Ravissement
    Juppi, félicitations... j'suis très heureuse de découvrir votre collectif ainsi que cette démarche pour une association... une "littérature engagée" jeune... euh, je suis jeune aussi et je m'identifie largement à ce que vous faites et à votre écriture (là, je parle des auteurs que j'ai pu lire jusqu'ici) bien que je sois pas Francaise du tout (je suis berlinoise). Ceci dit, vous faites quelque chose d'universel et il faudra faire un peu attention qu'on ne vous mette pas à part au rayon de "littérature de la banlieue" comme on l'a longtemps fait pour des auteurs en les appelant "francophones". Qu'en pensez-vous d'ailleurs de ce manifeste pour une littérature-monde en francais? Voilà, voilà, avec tous mes encouragements pour la suite, j'attends impatiemment la rentrée et votre livre. Une première "groupie" du collectif à Berlin... Désolée pour les cédilles, ca manques sur mon clavier!
    2
    razane mohamed
    Lundi 23 Juillet 2007 à 11:11
    A Kascha
    Bonjour Kascha Merci beaucoup pour ce commentaire et ravi de compter une Berlinoise parmi nos sympathisants. Tu soulèves un vrai problème, et nous nous efforçons de refuser une catégorisation qui n'a pas de sens puisque nous sommes seulement des écrivains, avec cette particularité d'un engagement pour une littérature du réel, pour une littérature en mirroir , parce c'est une nécessité impérieuse de donner une voix à toutes celles et à tout ceux qui n'ont pas voix au chapitre. Pour une littérature-monde ? Evidemment. Pour notre part, nous agissons en notre pays, et si d'aventure notre engagement trouve un échos en d'autres pays, j'en serais le premier ravi car cela augurerait des prémisces d'une "littérature-monde" comme tu dis, et nous participerons ainsi à sécréter du sens pour un vrai "vivre ensemble-monde" ;) Merci à toi et au plaisir de te compter parmi nos adhérents (démarche possible via notre site internet à venir fin juillet : www.quifaitlafrance.com )
    3
    Naima
    Mardi 21 Août 2007 à 22:19
    Bravo!
    De passage par hasard et puis scotchée par cet article...vivement le 12 Septembre!
    4
    Vendredi 7 Septembre 2007 à 15:41
    très envie
    de lire également...
    5
    badreddine
    Jeudi 13 Septembre 2007 à 11:35
    merci pour tout
    De passage sur votre site pendant une pause au boulot, je constate que " les sans voix " ont enfin une image positive d eux memes grace à vos écrits et qu'à leur tour ils pourront grace à l'écriture défaire les baillons de la misére sociale qui les etouffent.Et j'apprécie d'autant plus votre démarche que j'exorcise moi meme mes peurs et mes craintes par l'écriture. Sincérement bravo et merci. Si vous voulez jeter un coup d'oeil à ma page myspace c'est avec plaisir, le titre en est slamattitude dans la partie blog
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :